46, Rue Abderrahmane Anegay (Ex Chellah) - Rabat
Tel. Clinique : 05 37 76 75 76 - Fax. Clinique : 05 37 76 72 73
Email : cliniquelacapitale@yahoo.fr

Scanner

De quoi s’agit-il ?

Cette technique comme la radiologie conventionnelle utilise les rayons X.
L’évolution des machines a permis de diminuer de façon significative les doses utilisées en augmentant parallèlement la qualité des images et donc du diagnostic.

Le déroulement de l’examen

Vous serez allongé sur un lit qui se déplace dans un large anneau, le plus souvent sur le dos et seul dans la salle d’examen ; nous pourrons communiquer avec vous grâce à un micro. L’équipe se trouve tout près de vous, derrière une vitre. Elle vous voit et vous entend, pendant tout l’examen. Si cela était nécessaire, elle peut intervenir à tout instant.

Selon la zone étudiée, vos bras seront le long du corps ou derrière la tête. L’examen est généralement rapide.

Certains examens nécessitent, selon les cas, une injection intraveineuse, le plus souvent au pli du coude ou de boire une boisson.

Des produits à base d’iode, opaques aux rayons X, seront utilisés. Le type de ces produits et leur modalité d’administration seront adaptés à votre cas par le médecin radiologue. Ce choix dépendra notamment des informations que vous aurez données sur votre état de santé, avant l’examen.
Vous ne ressentirez aucune douleur dans l’immense majorité des cas. Cependant, en cas d’injection intraveineuse, il n’est pas rare d’avoir une sensation de chaleur au moment de l’injection, ou encore un goût bizarre dans la bouche.

Les indications de cette technique sont nombreuses :

  • Système nerveux central
    Il permet l’étude de l’encéphale à la recherche de lésion bénigne ou maligne, de maladies dégénératives, d’accident vasculaire. C’est l’examen de référence dans les traumatismes crâniens.
  • Affections ostéo-articulaires
    Dans le bilan et la recherche de fractures, dans les maladies rhumatismales, infectieuses, tumorales. Il est couramment utilisé pour mettre en évidence les hernies discales, cervicales, lombaires. Dans certains cas on peut injecter un produit de contraste dans l’articulation, ce qui permet d’étudier les tendons, les cartilages et les cavités articulaires.
  • Abdomen
    Dans le cadre du bilan de lésion hépatique, biliaire, pancréatique en particulier en cancérologie ainsi que de l’appareil urinaire en particulier lors de l’exploration des tumeurs rénales,dans les coliques néphrétiques pour visualiser un calcul et apprécier son retentissement sur le rein .
    Dans les maladies du sang et du système lymphatique, il permet de mettre en évidence les ganglions et les éventuelles tumeurs associées dans le diagnostic initial et le suivi du traitement.
  • Thorax
    C’est la technique de référence pour le dépistage du cancer du poumon pour en apprécier son volume et son extension, mais également dans le bilan d’autres cancers à la recherche de métastases.
    Dans les insuffisances respiratoires il permet de visualiser l’état des bronches, et l’existence éventuelle d’un emphysème pulmonaire.
  • En gynécologie
    Cette technique permet d’étudier les organes de voisinage, les chaînes lymphatiques, d’approcher la nature des lésions utérines ou ovariennes. Une place particulière lui est réservée dans le cadre du bilan initial du cancer du sein et dans sa surveillance.
  • En ORL
    C’est la technique de première intention dans l’exploration des maladies de l’audition et de l’équilibre. Elle permet d’étudier toutes les structures de l’oreille et les affections des sinus. Une place de choix lui est réservée pour le diagnostic, le bilan et la surveillance des maladies du larynx, des cordes vocales.